Opera Tickets Italy

Arena di Verona


Poltronissima Platinum, € 331
Poltronissima Gold, € 266
Poltronissima Silver, € 235
Poltronissima, € 205
Poltrona, € 172
II Settore Puccini, € 120
III Settore Rossini, € 92
IV Settore Gradinata Numerata, € 78
V Settore Gradinata Numerata, € 59



Aida 1913

Aida 1913

Pour marquer le centenaire de la naissance de Verdi, une mise en scène très admirée de son opéra Aïda a été produite en 1913 à Vérone à l’occasion de la première édition de l’Arena Opera Festival dans l’amphithéâtre romain incroyablement préservé de la ville. Depuis, cet opéra tragique apprécié en quatre actes a été fréquemment donné en représentation sur ce même site, qui se trouve sur la Piazza Brà, d’où démarre également un circuit touristique en petit train. Bien que ce bâtiment antique soit utilisé chaque été pour accueillir le festival d’opéra varié de la ville, Aïda est la seule production qui figure au programme de manière presque continue, d’où le titre Aïda 1913. Il existe peu de meilleurs endroits que le cœur du quartier historique de Vérone pour apprécier cet opéra remarquable dont l’action se déroule dans l’ancien royaume d’Égypte, surtout lorsque la représentation est combinée à un tour des sites les plus importants de la cité en trenino.

C’est Isma’il Pasha, l’homme qui a régné sur l’Égypte et le Soudan pendant une bonne partie des années 1860 et 1870, qui a chargé Verdi de composer un opéra ayant son pays pour toile de fond. Le journaliste et poète Antonio Ghislanzoni a fourni à Verdi son livret, que beaucoup considèrent comme sa plus belle œuvre. Lorsque l’opéra a été créé au Caire la veille de Noël en 1871, il a été largement acclamé. En quelques années, l’œuvre a été mise en scène dans des salles de théâtre allant de Buenos Aires à Londres et de Berlin à New York City.

La présente production d’Aïda aux arènes de Vérone est une reconstitution de la première représentation qui a été produite sur ce même site en 1913. L’histoire est la même que celle de l’époque, bien évidemment. Une princesse éthiopienne dénommée Aïda a été réduite en esclavage et est détenue à la cour égyptienne. Elle réalise qu’elle est tombée amoureuse d’un jeune capitaine égyptien appelé Radamès. Malheureusement pour le couple, la fille du pharaon éprouve également des sentiments pour Radamès et la situation devient encore plus inconfortable pour Aïda lorsque la guerre éclate entre son pays natal et l’Égypte.

L’état de confusion de la princesse déchirée entre sa loyauté envers son peuple et son amour pour Radamès est probablement le mieux exprimé dans O patria mia, la magnifique aria qu’elle chante à l’acte 3, qui se déroule sur les berges du Nil, près du temple d’Isis. Autre morceau magistral, La fatal pietra est un tendre duo interprété par Radamès et Aïda à l’acte 4. La plupart des mélomanes reconnaîtront également la très populaire Marche triomphale entonnée par l’ensemble des interprètes pour célébrer l’une des victoires militaires de Radamès.

En plus de l’opéra, cette délicieuse expérience inclut un circuit en petit train, ou trenino, dans les magnifiques rues véronaises. Le trajet dure environ 25 minutes et est accompagné de commentaires instructifs en plusieurs langues. Il commence et se termine sur la Piazza Brà, tout près de l’accès à l’amphithéâtre. Le trenino démarre environ toutes les demi-heures. Vous pouvez y embarquer le même jour que la représentation ou, si vous le préférez, soit la veille soit le lendemain du spectacle. Le circuit du petit train passe, parmi d’autres lieux remarquables, par l’Arco dei Gavi de l’ère romaine, la Basilica di Santa Anastasia du XVe siècle, l’église San Fermo du XVIIIe siècle ou encore le Castelvecchio, château médiéval construit par la famille Della Scala.




image Arena di Verona / Per gentile concessione Fondazione Arena di Verona / Foto Tabocchini Gironella