Opera Tickets Italy

Teatro del Maggio Musicale Fiorentino


Platea 1, € 244
Platea 2, € 192
Platea 3, € 144
Platea 4, € 108
Galleria, € 60



Nabucco, Opéra de G. Verdi

Nabucco, Opéra de G. Verdi

Giuseppe Verdi a imaginé Nabucco, son classique intemporel, dans des conditions sinistres. Affecté par la mort prématurée de son épouse et par l’échec de son opéra Un giorno di regno en 1841, le jeune compositeur est en effet prêt à abandonner sa carrière musicale. Heureusement, Bartolomeo Merelli, directeur à l’époque du Teatro Alla Scala de Milan, est convaincu de son talent et le détourne d’une retraite anticipée. Surmontant ses épreuves personnelles et professionnelles, Verdi compose alors Nabucco assez rapidement. La première au Teatro alla Scala le 9 mars 1842 est exactement ce dont il avait besoin : un succès incontestable qui lui a permis de se faire un nom. Nabucco est depuis lors un opéra incontournable du répertoire, que le Teatro del Maggio Musicale Fiorentino de Florence revisite cette saison dans une version captivante et fidèle à l’originale.

Conformément à la grandeur de Verdi, Nabucco raconte une histoire d’amour épique dont l’action se déroule au temps de l’Ancien Testament. Le roi babylonien Nabuchodonosor II, dont le nom italien Nabucodonosor a inspiré le titre de l'opéra, vient de conquérir Jérusalem et ses soldats sont en plein pillage de la ville sacrée. À son insu, sa fille Fenena est amoureuse de l’Hébreux Ismaël, dont elle a fait la connaissance pendant l’emprisonnement de celui-ci à Babylone. Mais Abigaïlle, la demi-sœur de Fenena, éprouve également des sentiments pour le jeune homme et lui fait une proposition : s’il lui accorde son amour, elle convaincra Nabucco de ne pas détruire Jérusalem. Quand Ismaël l’éconduit, ce triangle amoureux prend de sombres proportions politiques et personnelles.

Par une série d’horribles complots, Abigaïlle usurpe le trône de Jérusalem, alors que Fenena, Ismaël et Nabucco lui-même se retrouvent en prison et dans un désespoir total. Dans ce moment critique, le roi babylonien déchu tourne son cœur vers le Dieu d’Israël, mais cela sera-t-il suffisant pour que la justice, la paix et l’amour triomphent des machinations d’Abigaïlle ? Puisant dans ses propres difficultés, Verdi a créé avec Nabucco une œuvre scénique exceptionnellement envoûtante et célébrant la vie. Au Teatro del Maggio Musicale Fiorentino, ouvrez grand les oreilles pour apprécier le chœur des Hébreux esclaves intitulé Va, pensiero, l’une des mélodies les plus mémorables du maestro et l’air sur lequel la foule en deuil lui a fait ses adieux lors de sa procession funéraire en 1901.




image Teatro del Maggio Fiorentino / Michele Monasta