Opera Tickets Italy




    La Traviata, Opéra de G. Verdi

    La Traviata, Opéra de G. Verdi

    Le Teatro Aurora de Firenze-Scandicci vous invite à lever un verre au véritable amour avec La Traviata, le chef-d’œuvre lyrique indémodable de Giuseppe Verdi. Vous aurez du mal à trouver sur cette planète une personne qui ne peut pas au moins fredonner le fameux extrait Libiamo ne’ lieti calici, et ce n’est pourtant que la pointe de l’iceberg. La Traviata envoûte les connaisseurs de la musique classique depuis des siècles. Sa première au Teatro La Fenice de Venise le 6 mars 1853 était toutefois un désastre à cause d’un certain nombre de distributions de rôle discutables et de performances vocales médiocres. Par chance, Verdi n’a pas perdu confiance en son œuvre et une présentation postérieure au Teatro San Benedetto le 6 mai 1854 a mis La Traviata sur la voie du succès et de la vie éternelle dans le panthéon lyrique.

    Francesco Maria Piave a créé le livret sur la base de la pièce La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, elle-même dérivée du roman homonyme de cet auteur français. Sur l’insistance de La Fenice, l’action se déroulait à l’origine en 1700, mais les productions ultérieures ont été transposées au présent, donnant à l’opéra une touche perpétuellement contemporaine. Musicalement, La Traviata fait partie des meilleures créations de Verdi. La partition est étroitement tissée dans l’action et les phrasés vocaux et orchestraux reflètent les émotions et les événements qui se déroulent sur scène. Alors que l’action se déplace dans divers endroits, les paysages sonores expriment ces changements et créent une ambiance immersive percutante.

    L’intrigue de La Traviata se concentre sur la magnétique Violetta Valéry, une belle courtisane parisienne farouchement indépendante qui a une vision cynique de l’amour. Son attitude change soudainement lorsqu’elle rencontre le jeune bourgeois Alfredo Germont, qui la poursuit à cœur ouvert. La candeur juvénile et le dévouement total de ce dernier font fondre le cœur de la courtisane, et le couple fuit l’immoralité de la capitale française pour commencer une nouvelle vie. Hélas, le passé de Violetta la rattrape rapidement et Giorgio, le père d’Alfredo, intervient pour éclater la bulle de bonheur éphémère que les deux jeunes gens ont brièvement savouré. L’amour véritable faiblira-t-il face au préjudice et à la honte ? Le Teatro Aurora de la banlieue de Scandicci à Florence a la réponse.