Opera Tickets Italy

Gran Teatro La Fenice


Platea B, € 252
Platea A, € 198



Turandot, Opera by G. Puccini

Turandot, Opera by G. Puccini

La santé de Giacomo Puccini déclinait lorsqu’il a commencé à travailler sur Turandot, qui deviendra sa grande œuvre finale. L’échec d’une intervention chirurgicale à la gorge a mis soudainement fin à la vie du maestro, mais son ultime composition déborde de joie et de créativité qui font de cet opéra un succès durable. Turandot reprend à nouveau vie cette saison sur la scène du Gran Teatro La Fenice.

Puccini avait déjà joué avec les thèmes de l’Extrême-Orient dans Madama Butterfly. Quand il a débuté son travail pour Turandot, l’histoire d’une cruelle princesse chinoise, son vocabulaire musical était donc bien développé et prêt à transporter le public vers ce décor d'un autre monde. La partition de l’opéra brille d’une qualité impressionniste et par la beauté de ses mélodies qui font de cette œuvre l’une des meilleures de Puccini.

Turandot est le nom d’une princesse chinoise sanguinaire et vaniteuse qui met ses prétendants à l’épreuve : pour prendre sa main, ils doivent résoudre trois énigmes. La première mauvaise réponse entraîne leur mise à mort immédiate. Alors qu’il traverse le royaume de Turandot, le prince Calaf est révolté par l’inhumanité de la princesse, jusqu’à ce qu'il pose les yeux sur elle. Tombant follement amoureux, il tente de relever le défi et répond aux trois énigmes.

Sous le choc, Turandot refuse d’épouser Calaf. Pour la conquérir, il lui propose à son tour une épreuve : si elle découvre son véritable nom avant l’aube, le mariage est annulé et il meurt. Le dévouement du prince fait fondre le cœur glacé de Turandot. À l’aube, elle annonce qu’elle connaît son nom : Amour.

Puccini est malheureusement décédé avant d'achever la partition de Turandot. Franco Alfano s’est alors chargé de terminer l’acte III sur la base des notes du maestro. Durant la première émotionnelle qui a eu lieu au Teatro alla Scala de Milan le 25 avril 1926, le chef d’orchestre Arturo Toscanini a arrêté l'opéra à l’endroit exact où Puccini avait dû interrompre son travail. Turandot reste l’une des plus grandes œuvres du maestro et l’on y trouve Nessun dorma, un candidat solide pour le titre de meilleure aria pour ténor du répertoire de l’opéra.




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera