Opera Tickets Italy

Gran Teatro La Fenice


Platea B, € 264
Platea A, € 240
Palco laterale-parapetto, € 180



Roberto Devereux, Opéra de G. Donizetti

Roberto Devereux, Opéra de G. Donizetti

On sait peu de choses sur la vie privée et les romances d’Elisabeth Ière, que l’on appelle parfois la Reine Vierge. Son règne a rendu l’Angleterre prospère et puissante et de nombreux écrivains, poètes et compositeurs se sont inspirés de l’histoire de sa vie et de son héritage. Gaetano Donizetti était fasciné par la dynastie Tudor et avait une manière bien à lui de soulever les rideaux officiels de l’Histoire pour révéler les émotions et les luttes internes qui sont souvent restées cachées. Dans Roberto Devereux, le compositeur italien lève le voile sur l’une des grandes tragédies de la vie d’Elisabeth. Le Gran Teatro La Fenice de Venise vous laisse vivre ce drame royal comme si vous y étiez.

Le livret de cet opéra est l’œuvre de Salvatore Cammarano, qui a utilisé la pièce française Elisabeth d’Angleterre de Jacques-François Ancelot comme canevas. Ses similarités avec le livret Il conte d’Essex de Felice Romani ont entraîné une accusation mineure de plagiat, même si « l’emprunt » de scénarios était courant dans les théâtres concurrents de l’époque. Malgré les tragédies personnelles de Donizetti, ses parents, son épouse et deux de ses jeunes enfants ayant trouvé la mort pendant le travail de composition, la première de Roberto Devereux a lieu le 28 octobre 1837 au Teatro di San Carlo de Naples et conquiert immédiatement le cœur du public.

L’histoire est centrée sur Robert Devereux, 2e comte d’Essex et favori d’Elisabeth Ière. En tant que gouverneur d’Irlande, il n’a pas défendu les intérêts de l’Angleterre contre les rebelles locaux et se trouve à Londres en attendant d’être jugé pour haute trahison. Elisabeth n’est pas la seule qui cherche à le sauver. Sara, la duchesse de Nottingham, est une ancienne amante qui tente aussi de l’aider. La reine réalise bientôt que Robert compte plus d’une femme dans son cœur. Politique, amour, intrigue et châtiment forment un dangereux mélange que la partition inspirée de Donizetti porte jusqu’au paroxysme avant que le dénouement tragique ne survienne.




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera