Opera Tickets Italy




    Mefistofele, Opéra d’Arrigo Boito

    Mefistofele, Opéra d’Arrigo Boito

    Mefistofele est l'interprétation sous forme d’opéra la plus populaire de la légende du docteur Faust et de son accord fatidique avec le diable. En tant que seul opéra d’Arrigo Boito, il offre une expérience unique. Le compositeur et librettiste italien a approché le texte source avec respect et ambition. Non convaincu par les versions lyriques précédentes, il s’est fixé des objectifs élevés en souhaitant rendre justice au poème épique de Johann Wolfgang von Goethe, aussi bien sur le plan musical que dramatique. Néanmoins, Mefistofele n’a pas été un succès instantané. Lors de sa première au Teatro alla Scala de Milan le 5 mars 1868, la longueur des cinq actes a perturbé les spectateurs, et la partition moderne s’est avérée difficile à interpréter pour l’orchestre et les chanteurs. Malgré ces revers, Boito a poursuivi ses efforts. Il a raccourci l’opéra pour l’adapter au manque d’endurance du public tout en préservant l’intégrité de l’histoire. Ce Mefistofele réinventé a été créé au Teatro Communal de Bologne en 1875 et s’est attiré des éloges et applaudissements. La version produite au Gran Teatro La Fenice de Venise démontre pourquoi cet opéra est encore la meilleure interprétation musicale du mythe de Faust.

    Durant l’élaboration de la musique et de la narration de Mefistofele, Boito ne cessait d’admirer le chef-d’œuvre de Goethe et avait du mal à transposer ses nombreuses qualités à la scène de l'opéra. En clin d’œil à Richard Wagner, Boito a également écrit le livret, une décision risquée dans l’opéra italien de l’époque. L’intrigue est restée fidèle à l’original de Goethe, Boito traduisant littéralement en italien une grande partie du texte source allemand. L’action est centrée sur le docteur Faust, qui échange son âme immortelle contre la jeunesse et des plaisirs terrestres, que Mefistofele, ou le diable, promet de lui offrir en retour. Ses rencontres, et surtout sa romance avec Margherita, une jeune femme au cœur pur, se terminent dans la tragédie, toutes sans exception. Faust continuera-t-il à détruire tous ceux qui croisent son chemin ou trouvera-t-il la force de rompre son contrat diabolique ? Vous ne connaîtrez la réponse qu’en assistant à l’opéra du début à la fin.

    Le Gran Teatro La Fenice met en scène Mefistofele de Boito cette saison avec l’intention de plonger les spectateurs dans la légende de Faust. L’opéra aborde les thèmes intemporels du désir, de la morale, de la mortalité et de la poursuite des connaissances. Le seul opéra qu’Arrigo Boito a achevé au cours de sa vie semble avoir tout pris de son auteur. Et les résultats parlent d’eux-mêmes : en plus d’être un succès retentissant, Mefistofele a survécu à l’épreuve du temps et captive encore aujourd’hui les spectateurs du monde entier. Cette saison, le public de Venise n’échappera pas non plus à son pouvoir fascinant.




    image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera