Opera Tickets Italy

La Traviata, Musica a Palazzo

La Traviata, Musica a Palazzo

Imaginez pouvoir participer à la soirée pendant laquelle Violetta Valéry est entourée de ses admirateurs, voir Giorgio Germont de très près lorsqu’il demande à Violetta de mettre fin à sa relation avec son fils ou rejoindre le jeune Alfredo Germont quand il se précipite au chevet de sa bien-aimée souffrante. C’est l’expérience que Musica a Palazzo offre au public qui assiste à sa version de La Traviata.

Tenant lieu dans le décor opulent du Palazzo Barbarigo Minotto au centre de Venise, l’interprétation par Musica a Palazzo de l’œuvre probablement la plus importante de Giuseppe Verdi se sert des pièces du palais plutôt que d’utiliser une scène. Le drame de l’opéra prend littéralement vie car le public a l’impression de faire partie de l’action. C’est à Venise que La Traviata a été joué pour la première fois, le 6 mars 1853 au Gran Teatro La Fenice, ce qui rend le lien entre l’œuvre et la ville encore plus intime.

Le salon central du Palazzo, le portego, accueille votre première rencontre avec Violetta et la scène dans laquelle Alfredo tombe amoureux d’elle. Le décor plus confidentiel de la Sala Tiepolo vous permet de ressentir le chagrin de Violetta, qui se retrouve déchirée entre ses sentiments pour Alfredo et le besoin de protéger l’honneur de la famille de son amant. Pour l’acte final, vous vous déplacerez vers la Camera da letto (la chambre avec une alcôve) du palais, vous donnant la possibilité de joindre Alfredo et Violetta dans l’une des scènes les plus tristes de l’opéra, lorsque les deux amants se réunissent seulement pour que Violetta soit emportée par la maladie.

Qu’aurait pensé Verdi de La Traviata de Musica a Palazzo ? On peut supposer, à juste raison, qu’il l’aurait autant apprécié que le public aujourd’hui. Dans La Traviata, Verdi voulait exprimer une sincérité qui lui a été refusée par la censure vénitienne. Plutôt que d’avoir la possibilité de présenter le monde tel qu'il le voyait, Verdi a été forcé de situer l’action au début du XVIIIe siècle. Les autorités craignaient en effet que La Traviata scandaliserait la société si l’histoire se déroulait dans un cadre contemporain.

En plaçant l’opéra à l’époque du compositeur, la production de Musica a Palazzo est La Traviata que Verdi aurait voulu créer lui-même, sans avoir pu la voir au cours de sa propre vie.




image La Traviata / Musica a Palazzo