Opera Tickets Italy

Gran Teatro La Fenice


Platea B, € 198
Platea A, € 180
Palco laterale-parapeto, € 126
Galleria, € 96



Cavalleria rusticana, Opéra de P. Mascagni

Cavalleria rusticana, Opéra de P. Mascagni

Le style distinct du vérisme, ou « réalisme », a fait son apparition dans l’opéra italien à la fin du XIXe siècle. Bien que ses intrigues soient fréquemment dramatiques jusqu'à l’extrême, ce nouveau principe artistique est voué à présenter l’action presque en temps réel et à garder les interactions et les personnages aussi crédibles que possible. Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni est l’un des plus anciens et des plus brillants exemples du mouvement vériste. Cet opéra est instantanément entré dans le répertoire classique dès le succès remporté par sa première le 17 mai 1890 au Teatro Costanzi de Rome. Malgré une salle à moitié vide, les spectateurs présents ont veillé à faire passer le mot et ont fait accroître sa popularité. S’il est souvent programmé aux côtés de Pagliacci de Ruggero Leoncavallo, Cavalleria rusticana de Mascagni est seul à être mis sous le feu des projecteurs sur la scène du Gran Teatro La Fenice de Venise cette saison.

Mascagni a composé Cavalleria rusticana (ou « Chevalerie campagnarde ») en 1888 afin de participer au concours de jeunes compositeurs organisé par Edoardo Sonzogno. Les trois meilleures pièces seraient représentées gratuitement à Rome. Mascagni s’associe aux librettistes Guido Menasci et Giovanni Targioni-Tozzetti, les trois hommes ayant uniquement deux mois pour achever leur œuvre. L’intrigue est tirée de la nouvelle homonyme de Giovanni Verga. L’action de Cavalleria rusticana a lieu en Sicile. Après avoir servi dans l’armée, Turiddu a hâte de retrouver sa belle Lola bien-aimée. Hélas, une terrible trahison l’attend, la jeune femme ayant épousé le riche charretier Alfio entretemps. Anéanti, Turiddu entame une relation avec Santuzza, mais cette nouvelle flamme ne brûle pas aussi fort que celle qu'il partageait avec Lola. Dans ce petit village, les deux couples croisent invariablement leurs chemins et, très vite, les conflits éclatent, menant à un finale tragique.

Le format en un acte de Cavalleria rusticana alimente le développement rapide de son récit. Mascagni y ajoute une partition passionnée qui correspond à la charge émotionnelle élevée de l’histoire. Qu’il soit dû à la pression du délai imminent ou simplement à un coup de génie, cet acte unique, durant un peu plus d’une heure, marquera le début d’une nouvelle ère dans l’histoire de l’opéra. Le Gran Teatro La Fenice de Venise rend hommage à Mascagni et à sa plus grande innovation.




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera