Opera Tickets Italy




    Beethoven / Strauss, Robert Treviño

    Beethoven / Strauss, Robert Treviño

    Robert Treviño est un chef d’orchestre américain aux racines internationales profondes. Parmi d’autres postes importants qu’il occupe, il est le directeur musical du Basque National Orchestra, le chef principal invité de l’Orchestre symphonique national de la RAI et le directeur titulaire de l’Orchestre symphonique de Malmö. Au Gran Teatro La Fenice de Venise, Treviño dirige l’orchestre du théâtre dans deux œuvres classiques remarquables : la Symphonie n°6 en fa majeur, op. 68, dite Pastorale de Ludwig van Beethoven et le poème symphonique Also sprach Zarathustra, op. 30 de Richard Strauss. La monumentalité de ces pièces est à la hauteur du talent de l’orchestre de La Fenice et de son chef d'orchestre invité Treviño, faisant de ce concert une représentation inoubliable.

    Beethoven a traduit son amour pour la nature en musique avec sa Symphonie n°6, également connue sous le nom de Pastorale. Randonneur passionné et amoureux des paysages de campagne, il a composé cette symphonie en y incluant un grand nombre de thèmes et d’éléments onomatopéiques, tels que des orages, le murmure de l’eau, la flûte d’un berger et des chants d’oiseaux. Cette sorte de « peinture musicale » a été créée au Theater an der Wien de Vienne le 22 décembre 1808, lors d’un concert présentant également la Cinquième Symphonie de Beethoven. La Symphonie n°6 compte cinq mouvements, et non quatre comme le veut la tradition, mais les trois derniers se suivent sans pause et renforcent le sentiment d’immersion totale dans la nature et la vie rurale.

    Also sprach Zarathustra (ou Ainsi parlait Zarathoustra en français) de Richard Strauss est basé sur le roman philosophique homonyme écrit par le philosophe allemand Friedrich Nietzsche. Strauss a dirigé la toute première représentation à Francfort le 27 novembre 1896, laquelle a établi l’œuvre comme classique du répertoire orchestral. Grâce à la place prédominante de son introduction dans le film 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, Ainsi parlait Zarathoustra est également rapidement entré dans la culture populaire. Cette œuvre ne se limite toutefois pas aux fanfares de cuivres et aux timbales auxquelles elle est souvent réduite. Strauss, fasciné par l’ouvrage de Nietzsche, a choisi neuf chapitres qu'il considérait essentiels pour l’évolution et la pensée du personnage et a composé une musique évocatrice et sophistiquée pour s’aligner sur les développements philosophiques décrits dans le texte. Ainsi, Robert Treviño et l’Orchestra del Teatro La Fenice embarquent le public dans une véritable célébration du pouvoir de la musique, capable de peindre des tableaux et d’exprimer des idées complexes.




    image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera