Opera Tickets Italy

Gran Teatro La Fenice


Platea B, € 264
Platea A, € 240



Ariadne auf Naxos, Opéra de R. Strauss

Ariadne auf Naxos, Opéra de R. Strauss

Ariadne auf Naxos de Richard Strauss est vraiment un opéra unique en son genre. Il associe ingénieusement un drame mythologique sérieux à une comédie burlesque, repoussant les limites du concept de la mise en abyme. Conçue comme une étude de la préférence du public pour l’art intellectuel ou les rires superficiels, cette œuvre a été créée en octobre 1912 consécutivement à une pièce d’Hugo von Hofmannsthal, formant une grande fusion de théâtre et d’opéra d’une durée totale de six heures. Étant donné que l’accueil initial était généralement froid et que les spectateurs ont rapidement perdu patience face à la longueur démesurée de la représentation, Hofmannsthal et Strauss ont remplacé la pièce de théâtre complète par un prologue expliquant l’opéra. La nouvelle version améliorée d’Ariadne auf Naxos a été présentée pour la première fois le 4 octobre 1916 à l’Opéra national de Vienne. Elle a connu un succès durable à juste titre, comme le découvrira le public du Gran Teatro La Fenice de Venise cette saison.

Si le texte et l’intrigue d’Ariadne auf Naxos ont subi d’importantes modifications, la musique de Strauss est restée relativement intacte tout au long de l’évolution de la pièce. On peut affirmer sans risque que le compositeur a atteint son objectif dès le début. Les arias pour rôles féminins, telles que Großmächtige Prinzessin ou Wo war ich? se démarquent.

Ariadne auf Naxos est composé de deux parties : le « Prologue », qui explique l’intrigue complexe, et l’« Opéra », qui est, en réalité, une histoire dans une histoire. La caractéristique unique de la création de Strauss et de von Hofmannsthal est la fusion harmonieuse entre un opéra classique et une comédie sans prétentions intellectuelles. Deux ensembles d’interprètes se rassemblent dans la demeure du plus riche citoyen de Vienne. Une troupe, menée par l’incendiaire Zerbinette, est spécialisée dans le burlesque, tandis que l’autre est axée sur l’opéra sérieux et raffiné. Alors que l’ordre des représentations n’a pas encore été défini, les deux groupes se disputent pour décider qui devrait passer en premier. Le majordome met fin à leur querelle par une annonce inattendue : le dîner a pris trop de temps et les deux spectacles doivent avoir lieu simultanément. Comment le drame d’Ariadne auf Naxos peut-il être associé aux pitreries grivoises de la troupe de Zerbinette ? Les spectateurs découvriront la réponse au Gran Teatro La Fenice de Venise cette saison.




image Gran Teatro La Fenice / Fondazione Teatro La Fenice, Michele Crosera