Opera Tickets Italy

Teatro dell'Opera di Roma


Pas disponible


  • 19.06.2024 (mer)
  • 20.06.2024 (jeu)
  • 21.06.2024 (ven)
  • 22.06.2024 (sam)
  • 22.06.2024 (sam)
  • 23.06.2024 (dim)
  • 25.06.2024 (mar)
  • 26.06.2024 (mer)
  • 27.06.2024 (jeu)

Le Lac des cygnes, P. I. Tchaïkovsky

Le Lac des cygnes, P. I. Tchaïkovsky

Le Lac des cygnes... La renommée de ce ballet de Piotr Ilitch Tchaïkovsky est telle que la simple mention de son titre fait apparaître les plus belles images dans notre esprit. Les spectateurs d’aujourd’hui seront toutefois peut-être surpris d’apprendre que Le Lac des cygnes n’a pas été un succès immédiat.

Écrit à l’origine pour le théâtre Bolchoï de Moscou et présenté pour la première fois dans cette salle le 4 mars 1877, le ballet a connu une première qui a été qualifiée de four par les critiques, la chorégraphie de Julius Reisinger n’étant pas parvenu à capturer tout à fait les subtilités de la musique de Tchaïkovsky. Bien que la reprise par Marius Petipa et Lev Ivanov pour le théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg créée le 27 janvier 1895 ait connu un accueil plus favorable, il a fallu attendre plusieurs dizaines d’années avant que Le Lac des cygnes ne trouve sa place dans le répertoire.

De nos jours, on dirait qu’il est impossible de ne pas être fasciné par l’intrigue de ce ballet. Le moment est venu pour le prince Siegfried de choisir une épouse. Lors d’une partie de chasse, il tombe par hasard sur une flottille de cygnes, pour finalement découvrir que ces oiseaux sont en réalité un groupe de jeunes filles ensorcelées par Von Rothbart. Siegfried s’éprend de leur reine, Odette. S’il promet de l’aimer pour l’éternité, le sort sera levé. Le sorcier Von Rothbart a cependant d’autres projets. En faisant passer Odile, sa propre fille, pour Odette, il dupe Siegfried, qui déclare ses sentiments à la mauvaise femme.

À partir de ce moment, les différents récits pour ce ballet divergent. Tout au long de son histoire, les compagnies de ballet ont cherché une fin qui produirait la version définitive du Lac des cygnes. Parfois heureux, parfois presque insupportablement triste, le dénouement final dépend des actions que ses personnages décideront d’entreprendre pour se débarrasser du mal incarné par Von Rothbart.

C’est également grâce à cette fameuse fin ouverte que Le Lac des cygnes reste une œuvre de ballet captivante et très courue. Alimentée par la partition dramatique et dynamique de Tchaïkovsky, chaque production connaît pratiquement sa propre vie et offre une nouvelle conclusion à l’histoire.

Les spectateurs du Teatro Costanzi, le Teatro dell’Opera di Roma, découvriront une autre reprise du ballet classique de Tchaïkovsky et se tiendront sur le bord de leur siège jusqu’à ce que les derniers accords retentissent et que le rideau tombe sur scène.




image Rome Opera House / Silvia Lelli / Teatro dell'Opera di Roma