Opera Tickets Italy

Teatro dell'Opera di Roma


III (Poltrone di Platea), € 180
V (Palchi Laterali plt 1 Ord avanti), € 156



De la maison des morts, Opéra de Leoš Janáček

De la maison des morts, Opéra de Leoš Janáček

Leoš Janáček, compositeur tchèque avant-gardiste ayant un don pour la musique créative et les histoires fantastiques, n’a pas pu assister de son vivant à la première de son ultime opéra, De la maison des morts. Pour cette œuvre, il a utilisé le roman Souvenirs de la maison des morts de Fiodor Dostoïevski, publié en 1862. Clairement inspiré par cette source littéraire, Janáček a écrit le livret ainsi que l’une de ses compositions musicales les plus élaborées. Il a travaillé sur cette pièce jusqu’à peu de temps avant son décès le 12 août 1928, bien conscient que son heure allait venir. Z mrtvého domu, la version originale écrite en tchèque, est créé le 12 avril 1930 au Théâtre national de Brno, marquant les cercles musicaux du monde entier. Le Teatro dell'Opera di Roma de Rome met en scène une reprise fidèle de cet opéra cette saison.

À sa mort, Janáček a laissé derrière lui une partition plus ou moins complète qui était prête à être représentée. Pourtant, deux de ses élèves ont jugé nécessaire d’y ajouter de la musique instrumentale ainsi que des solos et de rendre la fin légèrement plus enjouée. Les productions ultérieures retournent généralement à la partition originale du compositeur, et ce pour une bonne raison. Ni Dostoïevski ni Janáček n’avaient en effet souhaité que cette histoire ait une fin heureuse. En termes de musique néoclassique, la partition est monumentale par son importance et sa créativité. En plus de nécessiter un orchestre de grande taille, elle utilise également le bruit de vraies chaînes pour transporter les spectateurs dans l’ambiance d'un bagne de Sibérie.

Dans De la maison des morts, l’histoire tourne autour d’un prisonnier politique du nom d’Alexandre Petrovitch Goryantchikov, qui est le tout nouveau détenu d’une prison sibérienne pour criminels endurcis et prisonniers politiques. Alors qu’il s’installe auprès de ses camarades de bagne, ces derniers racontent leurs histoires amusantes, tragiques et violentes. Des amitiés fleurissent et des conflits éclatent au grand jour. De la maison des morts est une rencontre vraiment remarquable entre deux géants artistiques. La musique originale et émouvante de Janáček et sa fidélité envers le texte source de Dostoïevski ne manqueront pas de toucher votre âme. Cette saison, l’Opéra de Rome rend hommage à deux grands auteurs du XIXe siècle.




image Римский оперный театр / Silvia Lelli / Teatro dell'Opera di Roma