Opera Tickets Italy




    Alceste, Opéra de C. W. Gluck

    Alceste, Opéra de C. W. Gluck

    Avec la première d’Alceste au Burgtheater de Vienne le 26 décembre 1767, Christoph Willibald Gluck voulait faire une déclaration puissante à propos d’un nouveau mouvement dans l’opéra. L’appel à la pureté dans les lignes mélodiques, sans fanfaronnade vocale, répétitions agaçantes ou arias da capo, et à un alignement général des lignes vocales, instrumentales et narratives a fait grande impression sur le monde musical de l’époque. Dans le cas d’Alceste, ces principes ont trouvé leur parfait écho, et l’œuvre reste encore aujourd’hui un manifeste artistique charmant de la manière dont Gluck concevait l’opéra. Le Teatro dell’Opera di Roma de Rome remet en scène ce classique emblématique.

    La pièce Alceste d’Euripide a servi de source d’inspiration et de guide au librettiste de Gluck, Ranieri de’ Calzabigi. Son histoire se déroule en Thessalie, où le roi Admete se bat contre une maladie mortelle. Abattu, son peuple se dirige vers le temple d’Apollon afin de prier pour la guérison de leur souverain et de trouver une solution.  L’oracle annonce que la vie du roi sera épargnée si un autre mortel est prêt à prendre sa place. L’épouse d’Admete, la reine Alceste, entend également ces paroles. Son cœur aimant est alors déchiré entre son mari et ses enfants. Lorsque le roi guérit de manière spectaculaire, la décision d’Alceste devient évidente : elle s’est offerte à Apollon en échange de la santé de son mari. Admete implore le dieu du Soleil, mais sera-t-il trop tard pour sauver sa femme bien-aimée de l’arrangement fatidique qu’elle a conclu ?

    L’opéra Alceste de Gluck fait partie des joyaux cachés du XVIIIe siècle et son influence est très forte. Ainsi, la vénération que vouait Wolfgang Amadeus Mozart à la partition peut être entendue dans certains passages de Don Giovanni, qui se sont largement inspirés de l’original. Bien que Gluck ait apporté un certain nombre de révisions et d’adaptations mineures à Alceste pour sa première parisienne en 1776, le profil sonore central de l’opéra et l’émotion unique qu’il dégage sont toujours intacts aujourd’hui, comme les spectateurs du Teatro Costanzi le découvriront.




    image Римский оперный театр / Silvia Lelli / Teatro dell'Opera di Roma